Connect with us

Confinement : les commerces ouverts et ceux qui ferment

À la une

Confinement : les commerces ouverts et ceux qui ferment

65 vues

Contrairement aux précédents confinements, les coiffeurs vont rester ouverts, avec un protocole sanitaire renforcé, a annoncé vendredi matin le porte-parole du gouvernement.

Lieux de cultes, commerces: Jean Castex précise les établissements «autorisés à ouvrir»Current Time 1:09/Duration 1:09 

«La progression de l’épidémie s’accélère nettement», a indiqué jeudi Jean Castex lors d’une allocution télévisée. Une situation qui a poussé le gouvernement à prendre de nouvelles dispositions dans seize départements (les 8 d’Île-de-France, les cinq des Hauts-de-France ainsi que les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure). Pour ces territoires, de nouvelles mesures ont été prises concernant les commerces. Ceux maintenus ouverts pourront le rester jusqu’à 19 heures, une heure de plus que ce qui était jusqu’alors en vigueur. Selon Bercy, 110.000 commerces environ sont concernés par cette nouvelle fermeture.

À lire aussi :Fermeture des commerces et rayons non-essentiels : « C’est un sacré coup de massue »

Les commerces essentiels ouverts

Comme en mars et en novembre, «seuls les commerces vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir », a indiqué le premier ministre qui a précisé que cette notion sera «étendue aux livres et à la musique». Les librairies sont en effet considérées comme des commerces essentiels depuis février dernier. «Par souci d’équité, les restrictions de vente s’appliqueront aux mêmes produits qu’ils soient vendus dans un rayon de grande surface, un commerce spécialisé ou un petit commerce de centre-ville», a ajouté Jean Castex.

Il s’agit également des pharmacies, des commerces alimentaires (boucheries, charcuteries, boulangeries, commerces de détail de produits surgelés, commerce d’alimentation générale…), les vendeurs de journaux, magasins de bricolage, opticiens, tabacs, magasins de télécoms, vendeurs de cigarettes électroniques et magasins vendant de la nourriture et des fournitures pour les animaux de compagnie. La quincaillerie ou encore les produits de puériculture figurent eux aussi sur cette liste.

Les coiffeurs entrent dans la liste des commerces «essentiels»

Nouveauté par rapport aux précédents confinements : les coiffeurs rentrent eux aussi dans cette liste de commerces dits «essentiels». Ils pourront rester ouverts, avec un protocole sanitaire renforcé, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, vendredi matin sur RTL.

À lire aussi :Confinement : Gabriel Attal annonce que les coiffeurs pourront rester ouverts

Les supermarchés, hypermarchés, magasins multi-commerces dont l’activité principale est la vente alimentaire et supérettes pourront eux aussi rester ouverts. Toutefois, les rayons de grandes surfaces ne rentrant pas dans la liste de ceux «vendant des biens et des services de première nécessité» seront eux aussi condamnés, a précisé le premier ministre.

Il sera également encore possible de faire appel aux services funéraires.

Toujours comme le premier et second confinement, les associations caritatives pourront poursuivre leurs distributions alimentaires pour les plus nécessiteux.

Les magasins de vente fermés se reprennent le Click and collect

Les magasins de vente qui ne sont pas considérés comme des commerces essentiels vont quant à eux devoir fermer leurs portes. Cela concerne notamment les magasins de vêtement et tout le secteur de l’habillement mais aussi les jouets.

Les établissements dits non essentiels et contraints de fermer pourront néanmoins faire du click and collect (cliquez et collectez), précise Bercy. Ce système qui consiste à passer commande à distance, par exemple en ligne pour venir la récupérer en magasin sans y rentrer, avait été mis en place par le gouvernement lors du second confinement afin d’éviter les contacts physiques tout en permettant aux commerçants de continuer de vendre leurs produits.

À voir aussi – Reconfinement, commerces, AstraZeneca: ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement sur le Covid-19

Source le Figaro : Par Coline Vazquez et Le Figaro

Partager sur vos réseaux
Continue Reading
Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Français Français English English

Suivez-nous

Newsletter

L’application D5news

Advertisement

Actualités à ne pas rater

To Top